>>> VISITEZ LE NOUVEAU SITE AMETIST <<<
Communiqué du 9 juin 2004

Actualité de l'Association Ametist

Association AMETIST : Communiqué du 9 juin 2004
association ametist
LE PLAN CANCER TUE
LES ENFANTS DE GARCHES

cancer de l'enfant L'ASSOCIATION
osteosarcome enfant
   lutte contre le cancer Accueil
   associations enfants cancer Pourquoi AMETIST ?
   association ostéosarcome Ses missions
   osteosarcome enfant Unité spécialisée
   association malades ostéosarcome Spécificité de l'Unité
   association de cancereux Ses actions
   osteosarcome enfant Actualités

cancer de l'enfant SOUTIENS
osteosarcome enfant
   association cancer Personnalités
   association cancer Témoignages
   association Témoignages Vidéos
   osteosarcome enfant Sites Internet

cancer de l'enfant ILS EN PARLENT
osteosarcome enfant
   aides diverses pour cancéreux Télévision
   oncologie pédiatrique Radios
   osteosarcome enfant Presse
   aide pour le cancer Médias Internet

association enfant cancer PARTICIPER
osteosarcome enfant
   cancer de l'enfant Devenir Membre
   association enfant cancer Faire un don
   association cancers Faire un lien

sarcome de ewing AMETIST ET VOUS
osteosarcome
   sarcome ewing Nous contacter
   sarcome cancer Lettre d'information
   sarcome cancer FaceBook AMETIST




pétition enfants cancéreux

carine curtet
Témoignage Intégral de Carine Curtet
Présidente de l'Association AMETIST

vidéo nicole delepine
Témoignage Intégral du Dr Delépine
Pour le film Cancer Business Mortel

vidéo nicole delepine
vidéo nicole delepine

soutien associaiton cancer

Si vous souhaitez contacter Nicole Delepine
Rendez-vous sur son site :
site de Nicole Delépine

sarcome
actualité association ametist

Aux termes d'une lettre adressée le 10 Mai 2004 à Mr et Mme HORIOT, parents du petit Terry, dont l'admission dans l'Unité pédiatrique du Docteur N. DELEPINE a été acceptée par la Direction Générale de l'AP/HP sur ordonnance de Monsieur DOUSTE-BLAZY, Ministre de la Santé, Monsieur BILIS, Directeur de l'Hôpital AVICENNE demande à ces parents de lui adresser une lettre dégageant l'Hôpital AVICENNE de toute  responsabilité en cas de concrétisation (sic) des risques expliquant sa position de refus d'hospitalisation de leur enfant.


En m'abstenant de qualifier cette exigence (c'est la Loi qui fixe les responsabilités et non Mr BILIS) il faut quand même rappeler que cette Unité n'a pas été transférée "ex nihilo"de l'Hôpital d'Enfants Robert DEBRE ou elle était installée depuis plus de 10 ans, vers l'Hôpital AVICENNE.


 En réalité ce transfert a été ordonné par la Direction Générale de l'Assistance Publique/Hôpitaux de Paris (AP/HP) en 1998 et réalisée en début 1999 sous forme d'une Unité Fonctionnelle qui a continué son activité spécialisée d'Oncologie Pédiatrique pratiquement sans plus de difficultés que n'importe quel autre Service de cet Etablissement, du moins jusqu'à l'arrivée d'un nouveau Directeur : Mr BILIS.


Pour une raison qu'il ne veut jamais expliquer ce fonctionnaire, qui n'a en principe qu'un pouvoir de gestion, a décidé de son propre chef que la décision du Dr Gl de l'AP/HP d'autoriser les admissions d'enfants (hors nourissons) par dérogation à la règle interne de répartition des compétences entre Hôpitaux d'adultes et d'enfants (15 ans et 3 mois), était illégitime en ajoutant  oralement et par écrit que cette Unité serait d'ailleurs bientôt fermée, en raison de dysfonctionnements démesurés ainsi que d'une compétence discutable.


A noter enfin qu 'il n'a aucunement modifié son comportement lorsque le nouveau Directeur Général de l'AP/HP (Madame VAN LERBERGHE) lui a notifié que cette Unité continuerait à fonctionner sous la tutelle administrative du Professeur GUILLEVIN !


Dès lors, de deux choses l'une : ou ce gestionnaire a raison et c'est à sa hiérarchie qu'il aurait du s'adresser avant de désobéir aux ordres, ou alors, il se sert à des fins inavouées de prétextes de précaution d'autant plus injustifiés qu'il n'ignore pas qu'il existe de nombreux Hôpitaux comportant à la fois des Services d'adultes et d'enfants à commencer par les Centres Anticancéreux du Sud Parisien dont les installations ne sont ni plus ni moins sures qu'AVICENNE du point de vue des risques dont il s'agit.


Dans ces conditions et compte tenu de la perte éventuelle de chances de guérison dont il s'est déjà rendu coupable par les refus systématiques opposés avant les cas d'Orlane et de Terry alors que des lits étaient disponibles, il convient par la présente d'informer les Autorités concernées des responsabilités qu'elles risquent d'encourir du fait de l'insubordination délibérée de ce cadre de l'AP/HP.



   


ostéocarcome sarcome ewing

sarcome
actualités archivées de l'association ametist

ostéocarcome sarcome ewing

traitement sarcome ewing
Accueil | L'association | Faire un Don | Actualités | Actions | Contacts | Sarcomes | Nicole Delépine | Info cancer | Plan du site | Mentions Légales | Webangelis