>>> VISITEZ LE NOUVEAU SITE AMETIST <<<
Communiqué du 6 décembre 2005

Actualité de l'Association Ametist

Association AMETIST : Communiqué du 6 décembre 2005
association ametist
LE PLAN CANCER TUE
LES ENFANTS DE GARCHES

cancer de l'enfant L'ASSOCIATION
osteosarcome enfant
   lutte contre le cancer Accueil
   associations enfants cancer Pourquoi AMETIST ?
   association ostéosarcome Ses missions
   osteosarcome enfant Unité spécialisée
   association malades ostéosarcome Spécificité de l'Unité
   association de cancereux Ses actions
   osteosarcome enfant Actualités

cancer de l'enfant SOUTIENS
osteosarcome enfant
   association cancer Personnalités
   association cancer Témoignages
   association Témoignages Vidéos
   osteosarcome enfant Sites Internet

cancer de l'enfant ILS EN PARLENT
osteosarcome enfant
   aides diverses pour cancéreux Télévision
   oncologie pédiatrique Radios
   osteosarcome enfant Presse
   aide pour le cancer Médias Internet

association enfant cancer PARTICIPER
osteosarcome enfant
   cancer de l'enfant Devenir Membre
   association enfant cancer Faire un don
   association cancers Faire un lien

sarcome de ewing AMETIST ET VOUS
osteosarcome
   sarcome ewing Nous contacter
   sarcome cancer Lettre d'information
   sarcome cancer FaceBook AMETIST




pétition enfants cancéreux

carine curtet
Témoignage Intégral de Carine Curtet
Présidente de l'Association AMETIST

vidéo nicole delepine
Témoignage Intégral du Dr Delépine
Pour le film Cancer Business Mortel

vidéo nicole delepine
vidéo nicole delepine

soutien associaiton cancer

Si vous souhaitez contacter Nicole Delepine
Rendez-vous sur son site :
site de Nicole Delépine

sarcome
actualité association ametist

L’Association AMETIST se réjouit profondément que le petit Nicolas ait finalement pu être opéré à Nice comme prévu par les médecins suivant l’enfant. L’opération s’est bien passée. La raison et l'intérêt de l'enfant ont finalement prévalu.


Elle remercie chaleureusement tous ceux qui ont permis ce dénouement positif ayant évité ce qui aurait constitué un scandale et une honte dans notre pays.


Malgré certaines regrettables confusions (1), l’opinion publique ne s’y est pas trompée : une vague de profonde émotion a saisi toutes celles et tous ceux qui ne peuvent comprendre ni accepter les tentatives d’empêcher les chirurgiens de réaliser une opération qu’ils avaient décidée en toute conscience et responsabilité.


Au delà de l'intérêt de Nicolas, qui a beaucoup souffert du retard du traitement prévu, cette affaire, survenant après le cas d’Alexis Goulette, soulève plusieurs questions essentielles :


Comment est-il pensable de pouvoir empêcher une opération estimée de toute urgence et responsablement décidée par la famille et les médecins auxquels les parents ont confié leur enfant ? N’est-ce pas une grave remise en cause de la liberté du choix thérapeutique des patients et des médecins ?


Que deviendrait la responsabilité du médecin si elle devait s’effacer derrière d’autres autorités que le seul intérêt du patient qui lui est confié ?


Comment comprendre que le dossier médical de Nicolas ait pu être communiqué, malgré l'opposition préalable formelle et écrite des parents de l'enfant, à des médecins extérieurs au centre, ne connaissant même pas l’enfant? N’est-ce pas en l’occurrence une grave remise en cause du secret médical, délit passible d'un an de prison et 15 000 € d'amende ?


Que devient le respect du code de santé publique qui interdit ces pratiques mettant en péril les droits des malades ?


Comment comprendre les commentaires de Claude Evin à Canal+ ce jour affirmant que « le libre choix thérapeutique » devenait une notion « relative », car on rentrait « dans une situation où la collectivité devait dire si elle accepte de financer des soins hors des protocoles » et que cela « rejoignait le débat sur les financements des dépenses de santé » ?


L’Association AMETIST entend poser clairement ces questions aux autorités ministérielles et aux groupes parlementaires.


Pour AMETIST, il ne saurait y avoir une prétendue obligation de respecter « des protocoles nationaux » qui peuvent être plus soucieux de privatiser la recherche médicale au profit des groupes industriels et pharmaceutiques  que du respect intégral du droit aux soins adaptés pour tous et sans condition. 


Les personnes atteintes d’un cancer doivent pouvoir, sans pression ni chantage, accéder librement aux traitements individualisés en spécialité tumorale.


Pour AMETIST,


Le Président, Michel LANDRON


 


(1) Contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias à la suite des autorités ministérielles, les parents de Nicolas n’ont pas intenté un référé au Tribunal de Grande Instance pour que le Ministre impose à un chirurgien d’opérer contre sa volonté (le médecin en question avait lui-même décidé l’opération). Ils l’ont fait pour que le Ministre fasse respecter le libre choix thérapeutique face aux tentatives d’empêcher une opération jugée urgente par les médecins choisis par la famille.



   


ostéocarcome sarcome ewing

sarcome
actualités archivées de l'association ametist

ostéocarcome sarcome ewing

traitement sarcome ewing
Accueil | L'association | Faire un Don | Actualités | Actions | Contacts | Sarcomes | Nicole Delépine | Info cancer | Plan du site | Mentions Légales | Webangelis