>>> VISITEZ LE NOUVEAU SITE AMETIST <<<
Relations Médecin Généraliste et Protocoles de Soins en Oncologie

Communication sur le cancer

Relations Médecin Généraliste et Protocoles de Soins en Oncologie
association ametist
LE PLAN CANCER TUE
LES ENFANTS DE GARCHES

cancer de l'enfant L'ASSOCIATION
osteosarcome enfant
   lutte contre le cancer Accueil
   associations enfants cancer Pourquoi AMETIST ?
   association ostéosarcome Ses missions
   osteosarcome enfant Unité spécialisée
   association malades ostéosarcome Spécificité de l'Unité
   association de cancereux Ses actions
   osteosarcome enfant Actualités

cancer de l'enfant SOUTIENS
osteosarcome enfant
   association cancer Personnalités
   association cancer Témoignages
   association Témoignages Vidéos
   osteosarcome enfant Sites Internet

cancer de l'enfant ILS EN PARLENT
osteosarcome enfant
   aides diverses pour cancéreux Télévision
   oncologie pédiatrique Radios
   osteosarcome enfant Presse
   aide pour le cancer Médias Internet

association enfant cancer PARTICIPER
osteosarcome enfant
   cancer de l'enfant Devenir Membre
   association enfant cancer Faire un don
   association cancers Faire un lien

sarcome de ewing AMETIST ET VOUS
osteosarcome
   sarcome ewing Nous contacter
   sarcome cancer Lettre d'information
   sarcome cancer FaceBook AMETIST




pétition enfants cancéreux

carine curtet
Témoignage Intégral de Carine Curtet
Présidente de l'Association AMETIST

vidéo nicole delepine
Témoignage Intégral du Dr Delépine
Pour le film Cancer Business Mortel

vidéo nicole delepine
vidéo nicole delepine

soutien associaiton cancer

Si vous souhaitez contacter Nicole Delepine
Rendez-vous sur son site :
site de Nicole Delépine

sarcome
information cancer et médecine

Relations Médecin Généraliste et Protocoles de Soins en Oncologie

J.L Bonilauri (médecin généraliste)

Séminaire du groupe

"Ethique et Médicament"

Garches, 13 Juin 2009



Les étapes

- 1 - Définition d'un protocole thérapeutique

vu par un médecin généraliste



- 2 - Évolution du sort du patient après

diagnostic de cancer



- 3 - Conclusions

Définition d'un protocole thérapeutique vu par un médecin généraliste

- Les protocoles thérapeutiques consistent en l'application de l'association de différentes techniques, plus où moins maîtrisées, afin de traiter une maladie.

- Leur particularité, afin d'être exploités statistiquement (scientifiquement), est d'être appliqués systématiquement à une maladie et non pas à un malade.



Evolution du sort d'un patient après diagnostic de cancer

- 1) Rôle du médecin généraliste dans le diagnostic de cancer



- 2) Prise en charge du patient cancéreux



- 3) Problèmes posés au médecin traitant



- 4) En pratique : après le diagnostic





Rôle du médecin généraliste dans le diagnostic de cancer

- Fonction de première ligne

- Essentiel du diagnostic de cancer

- Préoccupation permanente devant des symptômes multiples et banals :

- Fatigue

- Douleurs d'un mollet

- Œdème d'une cuisse

- Mal de tête, diarrhée

- Ecchymoses

- Etc...



Qui seront secondaires à :

- Un cancer de la thyroïde

- Un cancer du poumon

- Un cancer de la prostate

- Une leucémie

- Une tumeur cérébrale

- Un cancer du pancréas

- Etc...



Peu de temps pour la consultation (il faut le prendre)



- Nécessité de la connaissance des symptômes, des localisations secondaires éventuelles, des syndromes paranéoplasiques (sclérodermie-cancer bronchique), des examens complémentaires de base pour la confirmation du diagnostic



Adresser au spécialiste compétent

- Chirurgien

- Hématologue

- Gastroentérologue

- Centre anti cancéreux

- Etc...



Prise en charge du patient cancéreux

- Patient quasiment perdu de vue après l'avoir adressé au spécialiste :



- RCP

- Décision d'autres examens complémentaires

- Décisions thérapeutiques



- La plupart du temps, l'information sur la thérapeutique est envoyée au médecin lorsque celle-ci est débutée (chirurgie, chimiothérapie etc...)



- Informatisation de l'information



les sigles

- Lorsqu'il s'agit de protocoles thérapeutiques, les sigles sont largement employés comme s'ils devaient être connus de tous médecins :



- F.A.P

- FOLFIRI

- VPAP

- Etc...

Problèmes posés au

médecin traitant

- Répondre aux questions techniques du patient

- Faire face aux effets secondaires

- Les deux problèmes sont liés :



- Connaissance des molécules utilisées

- Non présentation aux médecins non oncologues des médicaments arrivant sur le marché



- Effets de ces molécules en association (multiplicité des associations)



En pratique, après le diagnostic

- Le patient est quasiment perdu de vue

- Aucune discussion thérapeutique n'existe entre le, ou les équipes oncologiques, le patient et le médecin traitant

- Le patient est seulement vu lors d'effets secondaires éventuels

- Les protocoles appliqués sont-il bien connus ou expérimentaux ?

- Dans quelques rares cas, le patient demande à apporter à son médecin traitant, le protocole (qu'on lui demande de signer) afin d'en discuter avec lui

- Souvent "perte de vue" des "derniers jours" d'un patient (hors domicile avec soins palliatifs)



Conclusion

- Contenu des protocoles

- Connaissance des technologies utilisées, reconnues ou non

- Faut-il intervenir dans la thérapeutique ?

- En oncologie (et ailleurs ?) nous sommes aux limites de la technologie et de la philosophie



conclusion



- Il ne suffit pas de traiter le cancer, il faut l'appréhender.



cancer Consulter le document dans sa version complète tumeur


ostéocarcome sarcome ewing

traitement sarcome ewing
Accueil | L'association | Faire un Don | Actualités | Actions | Contacts | Sarcomes | Nicole Delépine | Info cancer | Plan du site | Mentions Légales | Webangelis